Istanbul : détails de la nouvelle mise à jour Ethereum prévue pour octobre 2019

Le 17 mai 2019, les développeurs du protocole se sont mis d’accord sur la liste des Ethereum Improvement Proposals (EIP) qui devraient être incluses dans la prochaine mise à jour (« fork ») d’Ethereum, prévue pour le 16 octobre 2019 sous le nom d’Istanbul. Sauf problème identifié au moment de l’implémentation des EIP, il ne devrait plus y avoir de modification dans les fonctionnalités d’Istanbul.

Article initialement publié sur offchain.fr.

Istanbul - Les nouveautés du fork d'Ethereum prévues pour Octobre 2019

Principales dates à retenir

  • 17 Mai 2019 : date limite pour proposer un EIP à implémenter dans Istambul
  • 19 juillet 2019 : date butoir pour les implémentations dans les clients (Geth, Parity, etc.) ;
  • 14 août 2019 : date prévue pour la mise à niveau du réseau de testnets (Ropsten, Görli, etc.) ;
  • 16 octobre 2019 : date prévue pour la mise à niveau du mainnet et lancement du fork Istanbul.

Les propositions d’améliorations pour Istanbul

La liste complète des EIPs est disponible dans l’EIP 1679 disponible sur le site Ethereum.org et vous permettra de voir les commentaires techniques associés.

EIP pour Ethereum Improvement Proposals, sont des propositions d’améliorations faites par la communauté Ethereum. Chaque proposition est étudiée. Si elle est jugée suffisamment pertinente elle sera incluse dans un prochain fork.

Les principales améliorations

  • EIP-1057 propose de changer l’algorithme de Proof of Work d’Ethereum, en passant de Ethash à ProgPoW (Programmatic Proof-of-Work). Son objectif est de limiter le mining par ASICs sur le réseau Ethereum en rendant à nouveau viable, le minage par GPU. Article détaillé sur le sujet.
  • EIP-1344 : En permettant aux smart-contracts d’avoir la connaissance de la chaine sur laquelle ils se trouvent, Ethereum pourrait devenir un système multi-chaînes comme Cosmos ou Polkadot.
  • EIP-1108 : Réduire l’utilisation du GAS pour les fonctions elliptic curves et donc permettre aux projets Aztec and Zether de fonctionner avec 3x moins de gas (donc moins cher pour l’utilisateur). 🚀 Cela peut être le début de l’utilisation concrète de solutions de privacy développées sur Ethereum !
  • EIP-1559 change drastiquement la manière dont les fees (gas) sont gérés par Ethereum. Cette EIP propose une nouvelle méthode pour avoir des fees qui soient plus justes et prévisibles. On retrouve un basefee qui sera adapté en fonction de la charge du réseau (puis sera brulé et non distribué au mineur) et un tips qui sera envoyé au mineur. En théorie il ne sera plus possible pour les mineurs de faire sur-payer les utilisateurs et l’on peut espérer une économie de 90 % sur les frais moyens de transaction. D’autres aspects de cette mise à jour majeure sont décrit dans ce très bon article.

Les nombreuses améliorations techniques

  • EIP-615 : Introduction de nouveaux opcodes et conditions pour l’EVM afin de prendre en charge les « Static Jumps » et « Subroutines ». L’objectif est d’améliorer la performance et la sécurité de l’EVM.
  • EIP-1283 / EIP-1706 : Amélioration du prix du gas pour la fonction SSTORE.
  • EIP-1352 : Réservation des 65536 premières adresses d’Ethereum pour les systemcontracts.
  • EIP-1380 : Réduction du cout du gas pour les contrats déjà en mémoire.
  • EIP-1702 : Ajout d’un champs version qui sera utile pour les futures mises à jour de la machine virtuelle EVM.
  • EIP-1803 : Changement du nom des opcodes BALANCE, SHA3, NUMBER, GASLIMIT, GAS et INVALID pour refléter leur véritable sens.
  • EIP-1829 : Ajout de la possibilité de précompiler diverses types fonctions de courbes elliptiques afin de supporter de nouveaux usages.
  • EIP-1884 : Ajustement des prix de certains opcodes en fonction de leur impact réel sur les performances.
  • EIP-1939 : Permettre à un smartcontract de limiter des valeurs de gas pour chaque appel et ne plus uniquement se limiter à une enveloppe globale.
  • EIP-1965 : Ajout d’une sécurité pour EIP-1344 pour valider si le code chainIDest valide et éviter des attaques.
  • EIP-2028 : Réduction du coût en gas de la fonction GTXDATANONZERO qui passerait de 68 à un montant inférieur, qui reste à définir. L’objectif est de faire rentrer plus de données et de permettre d’accélérer massivement les solutions L2 type plasma ou state-channel.

Et après ?

Cette road-map ne s’arrête pas après Istanbul. Les étapes suivantes de développement incluent :

  • la prochaine mise à jour d’Ethereum appelée communément « 1x » et qui introduit des concepts très radicaux comme une transition de l’EVM à eWASM (Ethereum-flavored Web Assembly, une machine virtuelle plus standard) ou encore un système de loyer (« rent ») sur les smart-contrats déployés sur Ethereum.
  • le lancement d’Ethereum 2.0, aussi appelé Serenity, qui inclura le passage progressif en proof of stake et le sharding. Cette prochaine étape sera particulièrement importante pour Ethereum. Elle préfigurera de l’usage et des fonctionnalités d’une Blockchain à smart-contract, pour les 10 prochaines années.

Toutes ces mises à niveau seront déployées par phases dans les années suivantes.

Historique de Ethereum pour les prochaines années (ConsenSys)

Ethereum poursuit sa course en tête des blockchains à smartcontract. Qui peut se mettre à sa hauteur ? Il faudrait une force de développement considérable.

3
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.