Ethereum au Paris P2P Festival

La première édition du Paris P2P festival aura lieu du 8 au 12 janvier 2020, à Ground Control, près de Gare de Lyon. Cet événement communautaire et libre d’accès est dédié à toutes les formes du peer-to-peer : techniques, politiques, culturelles, sociales, ou encore économiques.

Initié par Osmose Collective et Berty, l’équipe française développant un protocole de messaging chiffré et décentralisé, le festival prolonge les rendez-vous mensuels de la communauté p2p à Paris et à Lyon, accueillant depuis l’été dernier de courtes présentations techniques et invitant au networking.

Cette fois, les choses changent d’échelle, avec une manifestation s’étalant sur 5 jours (3 soirées et un weekend) et proposant environ 80 conférences, ateliers, films et performances. L’aspect technologique fera une grande place aux blockchains en général et Ethereum en particulier, comme en témoignent la liste suivante de conférences et d’ateliers.

Le festival étant ouvert au grand public, un atelier (vendredi 10, 15h30) proposé par Brian O’Hagan de Coinhouse permettra aux débutants de se familiariser avec Ethereum, l’utilisation d’un wallet, l’interaction avec des smart contracts et des Dapps, et la création d’un nom de domaine pour le compte de chaque participant.

Tous les visiteurs auront d’ailleurs la possibilité d’obtenir gratuitement leur sous-domaine de p2p.eth, en suivant le compte twitter @ParisP2P et en tweetant son adresse publique Ethereum.

Le sujet des DAOs sera abordé de plusieurs manières. Un atelier de conception de DAO est proposé (samedi 11, 14h), basé sur le DAO canvas développé par Felipe Duarte. La méthode a été initialement conçue pour DAOstack, mais son intérêt ne se limite pas à ce système. L’atelier invite à se poser des questions clés valables pour toute DAO. Les participants choisiront eux-mêmes leurs cas de DAO et conduiront les premières étapes de conception de façon participative.

Un panel (samedi 11, 16h) réunira ensuite Adrien Berthou, qui collabore avec plusieurs DAOs basées sur DAOstack, dont Genesis DAO et DAOfest, Louis Giraux, de l’Association Aragon, et Alex Masmej, de MetaCartel DAO et Stake DAO. Ce sera une occasion de faire un bilan de l’année 2019 concernant les DAOs et d’explorer les possibilités et les freins à leur généralisation en 2020. Le panel sera suivi d’une présentation par Alex de MetaCartel DAO, un projet qui s’est profondément transformé en quelques mois d’existence.

The Commons Stack sera également là avec Kris Decoodt, qui présentera (samedi 11, 19h) les objectifs et l’approche de cette initiative créée par l’équipe de Giveth dans le but d’offrir des composants techniques et crypto-économiques pour dynamiser les projets non-profit et les communs.

Mamy André-Ratsimbazafy, développeur chez Status, la messagerie décentralisée s’appuyant sur Ethereum, viendra (samedi 11, 20h) expliquer pourquoi l’adoption massive des technologies P2P passera par les pays en crise et émergents.

Amira Bouguera, cryptographe et co-fondatrice de Hellhound, présentera (vendredi 10, 18h) le fonctionnement de la couche réseau p2p d’Ethereum, et notamment du protocole RLPx.

Lakhdar Slaim, de Rockside, présentera (vendredi 10, 16h) les enjeux et les étapes d’implémentation des meta-transactions, approche utilisée afin d’améliorer l’adoption d’applications décentralisées sur Ethereum en évitant d’imposer aux nouveaux utilisateurs l’utilisation de gas.

Gilles Fedak, co-fondateur d’iExec, décrira (jeudi 9, 19h) le nouveau domaine d’application du P2P que constituent les places de marché décentralisées, et partagera les leçons apprises lors de la conception et de l’implémentation sur Ethereum de la marketplace de cloud décentralisé d’iExec.

Clément Lesaege, fondateur et CTO de Kleros, proposera un atelier (samedi 11, 16h) autour des mécanismes de juridiction décentralisée basés sur des incentives crypto-économiques.

Enfin, Philippe M. et Thomas Chataigner de Blockchain Partner donneront un talk suivi d’un atelier (dimanche 12, 14h) sur les ZKP (Zero Knowledge Proof, ou preuve à divulgation nulle de connaissance), autour du cas d’usage du vote anonyme, en s’appuyant sur Semaphore.

Il n’est d’ailleurs pas trop tard pour proposer d’autres talks et ateliers, avis aux amateurs !

Le festival se veut dénué de l’esprit tribaliste qui s’empare trop souvent des communautés crypto. A côté de ces témoignages et ateliers très liés à Ethereum, les visiteurs du festival pourront donc s’informer et tester d’autres blockchains, comme Bitcoin, Tezos, Aeternity, Blockstack, Tezos, ou Dash, et aborder bien d’autres aspects technologiques et sociaux de la décentralisation.

Liens :
Programme complet du festival
Inscription aux ateliers

0
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.