Devcon4 : le bilan

On sent d’entrée de jeu que la Devcon n’est pas une conférence comme les autres.. !

La cinquième édition de la conférence pour les développeurs d’Ethereum se tenait cette année à Prague et fut un énorme succès avec plus de 3000 participants, plus de 140 intervenants différents, de nombreux événements annexes autour de la Prague Blockchain Week… Nous vous proposons un résumé synthétique des annonces et nouvelles que nous jugeons les plus importantes.

Nous avons parlé de : Ethereum 2.0

La conférence la plus attendue était probablement celle de Vitalik, donnée sur la scène principale lors de la cérémonie d’ouverture.

Après avoir souhaité l’anniversaire des 10 ans de Bitcoin, il est revenu sur l’historique de la recherche de la fondation Ethereum lors de ces 4 dernières années. Les principales informations à retenir sont les suivantes :

  • On entend beaucoup parler de Ethereum 2.0, alors qu’en réalité Ethereum 2.0 n’est rien d’autre que Serenity (dont on a déjà parlé avant ici et plus récemment ).
  • Serenity est la version future et ultime d’Ethereum, qui implémentera donc principalement :
    • Casper, le protocole de preuve d’enjeu, où les utilisateurs déposeront des Ether au lieu de miner avec leurs cartes graphiques.
    • Le Sharding, ou fragmentation du réseau, afin d’augmenter drastiquement le nombre de transactions par seconde pouvant avoir lieu sur la Blockchain Ethereum.
    • eWASM, qui viendra remplacer la Machine Virtuelle Ethereum (EVM), et apportera son lot de rapidité d’exécution, de sécurité, et de portabilité (les navigateurs actuels sont déjà en train d’implémenter WASM).
  • Pas de date prévue pour Serenity, mais de nombreux acteurs sont déjà en train de s’essayer à implémenter des clients de test.
Vitalik sait que tout le monde attend impatiemment Serenity…

À long terme, le protocole de proof of stake mis en place serait celui de Vlad Zamfir, Casper correct par construction, dont il a parlé longuement à la Devcon4. Il a aussi annoncé la publication de la première version du papier (attention, papier de recherche très formel !).

Vous pouvez accéder à la vidéo de Vitalik ici.

Toujours en lien avec la fondation Ethereum, Ken Ng est venu nous parler des subventions proposée par la fondation Ethereum. Pour rappel, ces subventions ont pour but de financer des projets jugés utiles pour la communauté. Vous pouvez d’ailleurs candidater à la 5ème vague de subvention !

De : nouveaux clients

Pour la partie un peu plus technique, il y a eu l’annonce de différentes implémentations de clients en plus de ceux déjà existants :

  • Pantheon, le client écrit en Java par l’équipe de PegaSys (étroitement lié à ConsenSys). Le client a pour but de faciliter l’utilisation d’Ethereum dans un environnement de production, c’est pourquoi Java a été choisi comme langage. L’équipe travaille aussi sur l’implémentation d’éléments de privacy, de permissioning et de scalability, en suivant les spécifications de l’Ethereum Entreprise Alliance.
  • POA Network, en partenariat avec ConsenSys et Compound, a aussi annoncé la construction d’un nouveau client, nommé Mana, écrit en Elixir.
  • L’annonce du lancement de testnet du client Prysm de Prysmatic lab (Ethereum 2.0), devrait avoir lieu au Q1 2018. L’interopérabilité avec d’autres clients Ethereum 2.0 n’est pas prévue pour le lancement, mais devrait venir ultérieurement.

De : l’accessibilité et la démocratisation d’Ethereum

L’accessibilité au réseau Ethereum a été un des sujets phares de toute la Devcon4. Un acteur important pour l’interaction avec Ethereum, Metamask, a annoncé sa version mobile, qui devrait arriver bientôt en libre téléchargement pour iOS et Android. L’accès aux dApps par téléphone devrait donc être grandement facilité !

L’app de Metamask bientôt disponible !

La Devcon4 a aussi été l’occasion de discuter de deux sujets liés à l’adoption :

  • Les meta-transactions, qui permettraient de faire des transactions sur le réseau Ethereum sans que l’émetteur ne paie de frais de transactions ! La technique ressemble en fait à une redirection des frais de transaction. Pour en savoir un peu plus, je vous invite à lire cet article. Cette technique pourrait s’avérer très utile afin de promouvoir l’adoption des dApps : en effet, lors de la première utilisation d’une dApp, les nouveaux arrivants ne possèdent ni tokens ni ETH, il leur est donc impossible de payer les frais de transaction…
  • L’idée d’identifiants universels proposée par Alex Van de Sande. Il part du principe que les nouveaux utilisateurs ne devraient jamais avoir à sauvegarder leur mot de passe ou leur seed : il propose donc que ceux-ci soient stockés localement sur le navigateur ou le téléphone de l’utilisateur, évitant ainsi à l’utilisateur tout encombrement (ils n’ont ni besoin de retenir l’adresse publique, ni privée, ni la seed). Derrière les rideaux, une adresse ENS est sélectionnée, une pair de clé est générée, et un smart-contract est déployé. Ce contrat accepterait ensuite les messages provenant de cette clé publique… simple comme bonjour ! Si l’utilisateur décide d’utiliser un nouvel appareil, il n’a qu’à se connecter avec son adresse ENS : le contract acceptera maintenant les messages de la nouvelle clé en plus de ceux de l’ancien ! Pour en savoir plus, il en parlait déjà à Toronto.

En parlant d’ENS (le système de nom de domaine qui permet d’acquérir une adresse en .eth au lieu d’une adresse de clé publique impossible à retenir), Nick Johnson et son équipe nous ont fait un retour sur leur dernière année de travail. La première chose qu’ils ont remarqué, c’est qu’il y avait beaucoup de name “squatting”, c’est-à-dire des adresses réservées par des particuliers dans un but spéculatif. L’équipe propose donc de passer à un système de loyer annuel de location, prévu pour 2019. L’ouverture des domaines en .xyz et .luxe devrait aussi voir le jour en 2019 ! 

Enfin Fabien Vogelsteller (le cerveau derrière le standard ERC-20 et ERC-725 entre autres) a proposé une nouvelle façon de faire des ICOs : une méthode qu’il a appelé une… RICO, pour reverseI Initial Coin Offering. L’idée est simple : une libération progressive des fonds levés pendant l’ICO, avec la possibilité pour les investisseurs de se retirer et récupérer une partie de leur mise à n’importe quel moment. Ce mécanisme permettrait sans doute aux organisateurs d’ICO d’avoir une obligation de résultat s’ils veulent éviter que tout les investisseurs ne se retirent.

Schéma d’une Reverse Initial Coin Offering

Mais aussi…

Beaucoup d’événements se sont organisés autour de la Devcon4 : par exemple le Status Hackathon, qui a eu lieu juste quelques jours précédant la Devcon, ou encore le hackathon organisé par PegaSys, qui lui s’est déroulé juste les jours suivant la Devcon. On a aussi pu assister à la Communauté des Magiciens d’Ethereum, où 200 personnes ont pu débattre sur différents EIP et plus généralement sur la philosophie derrière Ethereum. Les vidéos (version brutes) sont disponibles ici. D’autres réunions ont vu le jour sur place, comme le Swarm Summit, l’Eth2.0 implementers, le iExec Summit, etc…

La vision de la communauté des Magiciens d’Ethereum

Et bien entendu, de nombreuses soirées comme le montre cet article.

Il y avait aussi quelques expériences insolites sur place, avec notamment une immense salle de détente (appelée « Meditation Room »), où les ordinateurs et téléphones portables étaient proscrits, et où régnait une ambiance détendue et reposante (assez utile pour se reposer une demie heure entre deux talks !). Il y avait aussi une escape room, organisée par Hellhound, à laquelle de nombreuses équipes de l’éco-système ont participé. À noter que la seule équipe à avoir réussi à s’échapper est l’équipe de Zeppelin

L’escape room avait quelques décorations dérangeantes… Parfait pour Halloween !

Les participants partageaient tous la même passion pour Ethereum, et gardaient en tête le long chemin qu’il nous reste à parcourir avant de voir une utilisation quotidienne et démocratisée de cette technologie si nouvelle. Nous avons remarqué l’ajout du thème “UX design » et « Society & Systems” qui en dit long sur les objectifs de la Fondation Ethereum et la communauté en générale.

Notes de fin

Nous n’avons pas pu couvrir tous les sujets, et d’autres importants à évoquer seraient par exemple les nombreux talks sur les SNARKS et les STARKS (qui ont été très suivis et très attendus !), le talk de Justin Drake sur l’implémentation de l’aléatoire pour Ethereum 2.0 et son projet très ambitieux de distribution de hardware, l’annonce du Gnosis Safe et bien d’autres encore…

En attendant la prochaine Devcon, la communauté sait ce qu’il reste à faire : BUIDL !

Le mur à stickers

PS : et bien sûr, si vous l’avez manqué : Vitalik qui chante.

Scott Piriou

Étudiant à 42, Ethereum lover. Ah et Breton 100% pur beurre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer