Comment obtenir des ether (ETH) ?

Si vous souhaitez vous procurer des ethers (ETH ou Ξ), pour payer des transactions sur la blockchain Ethereum ou simplement pour spéculer, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes :

  • L’achat contre des euros ou une autre cryptomonnaie
  • Le « mining »
  • Le « faucet»
  • Les dons/échanges.

Cet article présente rapidement ces méthodes.

De façon générale, les ethers que vous vous procurez devront être « stockés » quelque part. Pour cela, je vous conseille de créer une portefeuille (wallet), selon ces instructions.

1. L’achat d’ether

L’achat d’ether peut s’effectuer de deux façon :

  • passer par une plateforme d’échange sur laquelle vous allez effectuer un virement avant d’acheter les ethers.
  • acheter directement des ethers par carte bleue ou carte prépayée contre une commission.

La solution la plus rapide est la seconde (quelques heures entre le début de la procédure et la réception des ethers), mais elle coûte un petit peu plus cher puisque vous allez payer la commission du site d’achat. La plateforme d’échange et la plus économique mais la procédure est plus complexe et surtout plus longue (comptez 2 à 3 jours au minimum entre le début de la procédure et vos premiers achats).

1.1. Achat d’ether par carte bleue, VISA, Mastercard ou Néosurf

A ce jour, la seule plateforme permettant l’achat direct d’ethers par carte bleue est Coinhouse. Au besoin, les instructions détaillées pour acheter de l’ether par carte bleue sont fournies dans cet article.

Coinhouse - achat

Avertissement : je suis rémunéré par une commission si vous passez par mon site pour créer votre compte sur Coinhouse.

1.2. Achat d’ether sur une place de marché

L’achat d’ether sur une place de marchést relativement simple car la monnaie est listée sur plusieurs sites d’échanges de crypto-monnaies connus, auxquels on peut raisonnablement faire confiance. Raisonnablement, car de façon générale, ces plateformes d’échange présentent un risque non-négligeable. Vous avez peut-être entendu parler de la fermeture retentissante de la plateforme d’échange de bitcoins Mt. Gox à la suite du vol de plus de 850 000 BitCoins (352 millions d’euros à l’époque).

Par principe, considérez donc que laisser de l’argent, même virtuel, dans une plateforme d’échange est risqué. Cependant, rien ne vous oblige à laisser vos ether sur le site une fois ceux-ci obtenus contre monnaie sonnante et trébuchante, c’est même déconseillé si vous ne souhaitez pas vous lancer dans le trading.

Les deux principales « places de marché » où acheter de l’ether sont aujourd’hui les sites internet Kraken et Poloniex. Si vous êtes en Europe (ce qui est probablement le cas si vous lisez ce site), les deux plateformes s’adressent selon moi à deux publics différents.

  • Kraken. Si vous souhaitez acheter des ether le plus simplement et facilement possible, je vous recommande Kraken. Cette plateforme bénéficie d’une excellente réputation. Créé en 2011, le site est basé à San Franciso et est la plus importante bourse d’échange en euros pour les cryptomonnaies. Ils acceptent depuis plus récemment les dollars, les livres sterling et les yens. Le processus d’inscription est très simple et nécessite seulement un scan d’une pièce d’identité (voir le pas-à-pas ici), et les dépôts depuis la zone euro se font selon la norme de virements SEPA, de façon rapide, gratuite et sécurisée.

Capture d'écran 2016-02-02 22.24.46

Le site n’a jamais connu de problème de fraude, vol de monnaie, etc. (contrairement à des plateformes comme Cryptsy ou Poloniex) et est adossé à une « vraie » banque (Fidor Bank, en Allemagne). Si vous souhaitez acheter des ether en monnaie réelle, c’est la solution à privilégier aujourd’hui dans la mesure où le site est le seul à permettre l’échange direct euro/ether ou dollar/ether.

Mais la société a récemment subi une panne importante pendant une période d’intense activité de trading en Ether. Personnellement, cela ne m’a pas affecté (je ne pratique pas le trading), mais c’est une information à prendre en compte si vous pensez faire du trading d’ether. Dans ce dernier cas, je ne peux pas aujourd’hui recommander Kraken.

En synthèse : rapide, clair et pratique, idéal pour un débutant, permet l’achat d’ether contre des euros, mais non-recommandé à long terme si votre objectif est le trading.

Les instructions détaillées pour utiliser cette place de marché sont disponibles sur cet article.

  • Poloniex. Si vous souhaiter faire du « day-trading » entre ethers et d’autres cryptomonnaies (probablement le Bitcoin), Poloniex semble aujourd’hui la meilleure plateforme. C’est la première plateforme d’échange d’ether au monde en terme de volumes. Le site concentre environ 50 % des échanges mondiaux.

capture d'écran du site Poloniex

Inconvénient : le site n’accepte pas les dépôts en monnaie « réelle » et il faudra passer par un autre site d’échange (Kraken par exemple, ou encore Coinbase) pour convertir des euros en BitCoin avant d’envoyer ces BitCoin à Poloniex. C’est donc beaucoup plus contraignant, mais vous accédez à un marché beaucoup plus dynamique. Pour le trading, soit l’achat-revente d’ethers à intervalles courts, c’est sans doute le meilleur marché.

Pour le reste, le site est un peu moins clair que son homologue Kraken mais on s’y retrouve très vite pour déposer des BitCoins et procéder aux premiers échanges. Il est relativement aisé de passer des ordres simples ou complexes.

Depuis ces deux sites, il est bien entendu possible (et recommandé) d’envoyer l’ether dans un portefeuille (account) personnel, afin qu’il soit en sécurité. Pour cela, il suffit de suivre ces instructions.

Pour plus de détails, veuillez vous reporter à l’article dédié à l’achat d’ether.

2. Le « mining »

Le « mining » consiste à utiliser la puissance de calcul de votre ordinateur pour contribuer à la maintenance du réseau « ethereum ». Avec votre processeur (CPU) ou votre carte graphique (GPU), votre machine va permettre au réseau de valider les transactions, faire fonctionner les « smart contracts » sur la base des instructions qui auront été données par les utilisateurs (envoyer x ehther à l’adresse y, afficher a si la condition b est remplie…).

En contrepartie du travail effectué par votre ordinateur, vous êtes « rémunérée », c’est à dire que le système va vous attribuer des ether correspondant à la puissance de calcul déployée. Lorsque vous « minez », vous indiquez l’adresse sur laquelle les gains du minage doivent être envoyés, et lorsque certaines conditions sont remplies (un « bloc » est « découvert »), vous recevez un certain nombre d’ether.

Il est possible de « miner » seul (« solo mining ») ou en groupe (dans un « pool » dont les gains sont partagés entre les participants), avec son propre ordinateur ou en louant de la puissance de calcul en ligne (« cloud mining »)

En pratique, le « mining » est techniquement complexe et nécessite un ordinateur puissant pour être rentable. Il faut prendre en compte le prix de l’investissement initial (si vous achetez du matériel dédié) mais surtout le prix de l’électricité, car pour miner votre ordinateur va tourner à plein régime. Du fait de la grande volatilité du prix des ethers, le rendement du mining n’est naturellement pas garanti.

Enfin, il faut préciser qu’il est aujourd’hui prévu que la phase de « mining » s’arrête après un certain temps, après lequel le réseau rémunèrera différemment les mineurs (le « proof of stake » ou « PoS »). Le fonctionnement exact de la phase de PoS n’est pas encore clairement définie mais il s’agira à priori d’obtenir un rendement en pourcentage d’ether détenus en échange de la maintenance du réseau.

Si l’option du « mining » vous intéresse, un guide de mining pour Windows est disponible ici.

3. Le « faucet »

Le « faucet » est une façon simple et gratuite d’obtenir des ethers, mais elle nécessite du temps. Le principe est d’aller sur un site contenant de la publicité, de cliquer à intervalle régulier sur un bouton et d’obtenir des ether en échange. Le rythme de collecte de l’ether est faible. Le gros inconvénient de cette méthode est qu’elle demande une action abrutissante toutes les dix minutes…

Si vous avez beaucoup de temps et peu d’argent, ou si vous souhaitez juste faite quelques tests de smart contracts, c’est un bon moyen d’obtenir de l’ether.

Les sites de « faucet » d’ether sont les suivants :

Le principe est simplissime : entrez l’adresse de votre portefeuille, cliquez sur « Claim » et le site vous indique combien vous avez gagné. Vous pouvez répéter l’opération toutes les dix minutes et demander le versement sur votre adresse dès que vous avez atteint 0.1 ether (un lien s’affichera sous le montant pour vous permettre de récupérer la somme).

Par transparence, je vous informe que si vous passez par un lien sur mon site et gagnez de l’ether, je gagnerai aussi de l’ether.

4. Les dons ou échanges directs

Vous pouvez obtenir de l’ether si quelqu’un vous en envoie. En effet, tout le monde peut effectuer des envois d’ether vers les portefeuilles ou les contrats de son choix.

Il ne reste donc plus qu’à trouver une bonne âme pour vous donner un petit peu d’ether ou bien de vous faire payer pour un service dans cette monnaie ! Il vous suffit de communiquer l’adresse de votre portefeuille (par exemple 0xD95DC4cf508fDDC108709556d0CD70e3F6369C90, mon adresse) à la personne concernée (si vous n’avez pas de portefeuille d’ether, suivez le lien).

Si vous souhaitez vous-même envoyer de l’ether, vous pouvez utiliser le client officiel (mist, le fonctionnement sera détaillé dans un autre article), ou passer par le site « myetherwallet.com » qui permet d’envoyer de l’ether très facilement (instructions ici).

Simon Polrot

Créateur du site. Avocat. Passionné par la blockchain et Ethereum en particulier. Je m'intéresse plus particulièrement aux impacts de la technologie sur la société contemporaine, et aux nouvelles pratiques juridiques qui en découleront. Tip : 0x7d1cd61f6153efd679963d101c5c49374989c7e7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer