Le (soft) fork n’aura pas lieu. Pourquoi ? Et maintenant ?

Décidément l’actualité sur Ethereum n’en finit plus de tourner autour du problème de l’attaque de The DAO. La proposition de soft fork que l’on vous décrivait précédemment ici comme actée a finalement été écartée en urgence pour des raisons de sécurité.

Ce soft fork changeait le comportement des mineurs en créant une nouvelle classe de transaction: les transactions invalides. Étaient considérées comme invalides toutes les transactions invoquant le contrat de The DAO, ceci afin de bloquer l’accès aux éthers localisés sur les différents comptes utilisant le contrat de The DAO. Plus précisément les tentatives d’interaction avec la DAO initiale, avec celles utilisées par l’attaquant pour détourner les fonds, et même avec celle utilisée pour la “contre-attaque”, auraient été rejetées par les mineurs.

Mardi cette idée s’est révélée porteuse d’une importante faille de sécurité car elle ouvrait la possibilité d’une attaque sur Ethereum par déni de service. Vous pouvez en consulter les détails sur le site Hacking Distributed et je vais vous en donner les grandes lignes ci-après. Le vecteur d’attaque part du principe que le rejet pour “transaction invalide” n’entraîne pas de consommation de gaz pour les mineurs… Explication.

fork

Pour commencer, un petit rappel sur le fonctionnement du gaz s’impose:

L’exécution d’une transaction, qu’elle soit un simple transfert d’éther ou plusieurs lignes du code d’un contrat, nécessite de rémunérer les mineurs pour la tâche exécutée. Cette rémunération se fait en éther sous la forme de gaz. Chaque opération sur Ethereum a un équivalent en nombre de gaz qui correspond à l’effort à fournir pour traiter cette opération. Ce gaz a un prix, chaque mineur peut fixer le sien qui correspond au nombre d’éther qu’il souhaite recevoir pour l’effort qu’il fournit. A la mi-juin le prix du moyen du gaz était de 0,0000000225 éther, une transaction basique de virement entre deux adresses nécessitant 21000 gaz, elle coûte donc en moyenne 0,00047 éther en frais de traitement. Ce système a de nombreux avantages, il permet notamment:

  • Aux mineurs peu performants ou avares de refuser de traiter rapidement les opérations trop lourdes en exigeant un prix du gaz élevé;
  • D’éviter que certains contrats deviennent hors de prix lorsque le cours de l’éther s’apprécie; en effet le nombre de gaz nécessaire à l’exécution est défini par la complexité des opérations tandis que le prix du gaz peut être ajusté selon le cours de l’éther;
  • D’éviter qu’une boucle infinie dans un code ne tourne éternellement car au moment où la totalité du gaz fourni dans la transaction a été consommée, le mineur arrête de traiter l’opération et enregistre la transaction telle quelle.

Notez que sur Mist vous pouvez ajuster le gaz que vous êtes prêt à dépenser avec les « fees » en déplaçant le curseur vers « cheaper » :

cutmypic(1)

 

Selon les frais que vous choisissez, Mist vous indique que votre transaction mettra plus ou moins de temps à être traitée ce qui représente le fait qu’il va vous falloir attendre avant qu’un mineur ne la traite. S’il n’y a aucun mineur qui accepte de traiter votre transaction compte tenu du gaz qu’elle nécessite et du prix par gaz qu’il demande… Mist renvoie le message d’erreur:

cutmypic

 

Le gaz est donc aussi un système interne pour éviter de saturer l’exécution sur la blockchain, toute opération entraînant paiement il n’y a pas d’attaque par déni de service possible.

Mais en définissant des transactions de type “invalide”, la soft fork faisait rejeter des transactions par les mineurs sans que ce rejet n’entraîne de paiement de gaz car:

Qui dit transaction rejetée dit transaction non inscrite dans la blockchain donc pas de paiement de gaz.

Cette faille permettait à un attaquant de demander l’exécution d’une transaction complexe et se finissant par une opération invalidant cette même transaction. Les nœuds du réseau se retrouvaient donc contraints d’exécuter ces opérations coûteuses avant de rejeter la transaction, sans être rémunérés pour leur effort. Une personne malintentionnée pouvait donc facilement saturer le réseau de transactions complexes sans devoir en payer le prix en gaz…

Que reste-t-il faire à présent ? Il reste le « hard fork », plus net, plus radical, mais plus difficile à développer et à faire accepter au réseau… A en juger par l’activité sur Reddit à ce sujet, il semble cependant que ces nouvelles difficultés commencent à faire pencher la communauté en sa faveur.

Hector et Andromaque, Johann Heinrich Tischbein XVIIIe

Johann Heinrich Tischbein – Hector et Andromaque (XVIIIe)

JdeTychey

Economiste et mineur sur Ethereum twitter/Medium : @jdetychey

2 Réponses

  1. JdeTychey dit :

    mais si les mineurs ne font rien, dans un peu moins d’une vingtaines de jours le hacker va empocher les millions dérober ?

    Pas nécessairement, le contrat de sa DAO (là où il a détourné les fonds) possède les mêmes failles que le contrat de The DAO, il y a fort à croire qu’une bataille sans fin va s’organiser sur ces contrats pour en détourner encore et encore les fonds.

    J’ajoute que pour un hard fork TOUT le monde doit se mettre à jour pas seulement les mineurs, c’est un vote à la majorité des ETH en circulation

    sinon passer le délais, pu personne ne pourras rien faire c’est sa ?

    Pas nécessairement non plus, mais si la bataille des DAOs reprend il y aura plus d’adresses à prendre en considération donc un hard fork encore plus compliqué à mettre en oeuvre

  2. Emir dit :

    On avait pu lire au début de l’attaque un article annonçant le démantèlement du DAO, a-t-on des informations à ce sujet? Comment? A quelle date?
    Quid de la valeur du DAO? Est-elle vouée à chuter jusqu’à disparaitre?
    Merci d’éclairer ma lanterne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer