« Ethereum : l’avant-garde des monnaies numériques ? » sur bitcoin.fr

Le site Bitcoin.fr a publié hier une excellente traduction d’un article publié par Fred Ehrsam, cofondateur de Coinbase, sur medium.com.

En substance, cet article dresse un état des lieux plutôt critique sur l’évolution de la blockchain Bitcoin et pointe les avantages d’Ethereum. Il conclut que les deux blockchains sont des projets complémentaires qui ont vocation à coexister.

Extraits choisis :

L’émergence de Bitcoin et sa pérennité après sept ans d’existence est une chose incroyable. C’est le premier réseau qui permet à quiconque, partout dans le monde, d’accéder à un système financier fondamentalement ouvert à l’aide d’un logiciel libre. Sa capitalisation boursière tourne autour de 7 milliards de dollars et Bitcoin n’a jamais connu problème systémique qui n’a pu être fixé. Pour certains, c’est déjà un grand succès en soi.

Pour autant, au bout de 7 ans Bitcoin ne propose que quelques applications et aucune “killer apps” au-delà de la réserve de valeur et de la spéculation. Le langage de script de Bitcoin reste très peu développé et très restrictif. Alors que Bitcoin s’est enlisé dans le débat sur la taille des blocs – un sujet important pour la santé du réseau […] – Ethereum découvrait de nouveaux territoires conceptuels et techniques.

Ne vous méprenez pas : Ethereum n’aurait jamais existé sans un précurseur comme Bitcoin. Cela dit, je pense qu’Ethereum est en avance sur Bitcoin à bien des égards et représente aujourd’hui la pointe de la monnaie numérique.

Sur l’état d’esprit des développeurs sur chaque plateforme :

L’état d’esprit général des deux communautés est très différent. Beaucoup, dans Bitcoin, ont le sentiment trompeur qu’ils sont les garants d’un réseau très précieux qu’ils doivent à tout prix protéger. À mon avis cette attitude est inappropriée et dangereuse. Avec 200 millions de dollars de volume d’échange quotidien et 10 millions d’utilisateurs, Bitcoin est encore loin des grands réseaux financiers internationaux (Visa 18 milliards de dollars / jour, SWIFT 5000 milliards / jour et des milliards d’utilisateurs). Si le nombre de transactions quotidiennes sur le réseau Bitcoin augmente à un rythme régulier, le volume en dollars ne se développe pas beaucoup.

Pendant ce temps l’équipe de développement d’Ethereum se concentre. Cela parait évident quand on parcourt le blog d’Ethereum. Quand j’ai commencé à le lire, j’y ai retrouvé tout ce que j’envisageais pour le présent et l’avenir de Bitcoin mais qui n’est jamais discuté : la mise à l’échelle du réseau, la viabilité du proof of stake, comment créer une monnaie numérique stable, à quoi pourrait ressembler une entreprise basée sur la blockchain (DAO), entre autres sujets. Ce sont des idées très ambitieuses et certaines ne verront sans doute pas le jour. Mais d’autres fonctionneront probablement, et constitueront des avancées importantes – passer au proof-of-stake et éliminer l’exploitation minière physique étant l’une des plus prometteuses.

En guide de conclusion :

Qu’est-ce que tout cela signifie?

Ce ne sont que de très bonnes nouvelles pour les monnaies numériques. Ethereum repousse les limites et je suis plus enthousiaste que jamais. La concurrence de nouvelles idées optimise les résultats pour tout le monde. Même si Ethereum explose en vol, nos connaissances collectives concernant les monnaies numériques décentralisées auront augmenté de façon significative. Je n’ai pas renoncé à Bitcoin et il est difficile d’argumenter contre un réseau qui a été si résilient. J’ai donc l’intention, avec Coinbase, de soutenir les deux à la fois. A l’avenir nous soutiendrons probablement encore d’autres choses qui n’ont pas encore été inventées. Je n’ai prêté allégeance à aucun réseau en particulier et je soutiendrais celui qui apporte le plus de bénéfice à tout le monde […].

Je vous recommande la lecture complète de l’article sur le site Bitcoin.fr.

Simon Polrot

Créateur du site. Avocat. Passionné par la blockchain et Ethereum en particulier. Je m'intéresse plus particulièrement aux impacts de la technologie sur la société contemporaine, et aux nouvelles pratiques juridiques qui en découleront. Tip : 0x7d1cd61f6153efd679963d101c5c49374989c7e7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer