Ethereum Constantinople est un succès

Le moment était attendu avec un peu d’appréhension par la communauté Ethereum, après les deux reports successifs de la mise à jour… mais tout s’est bien déroulé. Pas de fork imprévu, contentieux ou non, pas de bug au moment du fork.

Ethereum fonctionne maintenant en version Constantinople – la preuve étant, le premier contrat utilisant la nouvelle fonction CREATE2 a pu être déployé, au bloc 728 001.

Pour les utilisateurs, les conséquences immédiates du déploiement sont

  • le report de la bombe de difficulté, qui permet au nombre de blocs minés de remonter d’un bloc toutes les 20 secondes à un bloc toutes les 14 secondes – augmentant naturellement le nombre de transactions traitées par seconde sur le réseau
  • la réduction du nombre d’ethers émis par bloc qui est descendu à 2, contre 3 avant la mise à jour.

Cette mise à jour, la première déployée depuis fin 2017, était surtout très attendue par les développeurs d’application décentralisées, de smart-contracts et de solutions de second niveau développées sur Ethereum car elle contient de nombreuses nouvelles fonctions utiles, détaillées dans cet article.

Elle devrait être suivie d’une autre mise à jour dans le courant de l’année 2019, appelée pour l’instant Ethereum 1x. Cette mise à jour devrait contenir des nouveautés visant à améliorer la capacité de traitement du réseau et d’assurer la pérennité d’Ethereum jusqu’au déploiement complet d’Ethereum 2.0 – qui n’est pas prévu avant la fin de l’année 2021.

Simon Polrot

Fondateur du site et rédacteur. Directeur de LGO Exchange. Passionné par le projet Ethereum, les smart-contracts et les DAOs depuis 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.